LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€* ·

ÉPICERIE JAPONAISE EN LIGNE & AU 40 RUE DU LOUVRE PARIS ·

-10% SUR VOTRE COMMANDE* ·

01 84 74 35 30 ·

LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€* ·

ÉPICERIE JAPONAISE & LIGNE ET AU 40 RUE DU LOUVRE PARIS ·

-10% SUR VOTRE COMMANDE* ·

01 84 74 35 30 ·

LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€* ·

ÉPICERIE JAPONAISE EN LIGNE & AU 40 RUE DU LOUVRE PARIS ·

-10% SUR VOTRE COMMANDE* ·

01 84 74 35 30 ·

LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€* ·

ÉPICERIE JAPONAISE & LIGNE ET AU 40 RUE DU LOUVRE PARIS ·

-10% SUR VOTRE COMMANDE* ·

01 84 74 35 30 ·

LE GLOSSAIRE iRASSHAi

ICI RETROUVEZ TOUS LES TERMES LIÉS À LA CUISINE JAPONAISE

Icon of Tab A

ABURAAGE

Tofu frit découpé finement en tranches rectangulaires ou carrées. Il peut être farci ou ajouté à des plats selon vos envies.

Icon of Tab A

AJITSUKE TAMAGO

Ce sont des œufs durs de couleur brune qui ont été marinés dans de la sauce soja, du mirin et/ou du saké et du sucre pendant au moins 24h pour exploiter pleinement toutes les saveurs de la marinade. On les retrouve principalement dans des ramens mais ils peuvent également faire de merveilleux snacks !

Icon of Tab A

ANKO

Pâte de haricots rouges sucrée principalement utilisée pour confectionner des desserts. Pour en faire à la maison, il faut faire bouillir les haricots, les écraser puis y ajouter du sucre et du sel. Le secret est de ne jamais s’arrêter de mélanger !

Icon of Tab A

AONORI

Algue séchée puis réduite en flocons pour être saupoudrée sur différents plats japonais. À ne pas confondre avec l’algue nori qui est de couleur plus foncée et qui a un goût moins prononcé.

Icon of Tab B

BENISHOGA

Gingembre mariné dans du vinaigre d’abricot et utilisé comme condiment. Sa couleur rouge vif et son goût acidulé sont très appréciés pour réhausser les saveurs. On le trouve dans les yakisoba, okonomiyaki et takoyaki.

Icon of Tab B

BENTO

Repas complet individuel assemblé dans une boîte. Très répandue au Japon, cette boîte à repas accompagne les Japonais tout au long de leur vie et se compose généralement de féculents, de légumes frais, de protéines et peut inclure un dessert, des fruits par exemple, pour avoir un repas équilibré.

Icon of Tab C

CURRY

originaire d’Inde, le kare raisu est apparu dans les années 1960 au Japon. Ce curry est bon marché, facile à préparer et très réconfortant. Il convient à tous les régimes alimentaires car on peut le cuisiner à la viande ou aux légumes. Dans le commerce, on le trouve sous forme de tablettes à diluer. On peut également préparer son propre mélange d'épices et faire un roux.

Icon of Tab D

DAIKON

récolté et consommé principalement en automne, ce gros radis blanc est légèrement piquant et sucré. Sa fraîcheur permet d'équilibrer les préparations un peu grasses telles que les tempuras.

Icon of Tab D

DASHI

ingrédient clé de la cuisine japonaise, ce bouillon se compose traditionnellement d'algues kombu et de katsuobushi, de la bonite séchée. Il est reconnu pour sa saveur umami intense et sert de base à de nombreux plats.

Icon of Tab D

DONBURI

ce plat traditionnel japonais à base de riz et de différentes garnitures est très populaire car copieux, très simple et rapide à préparer. Sa particularité réside dans le fait que le riz et les ingrédients sont tous dans le même récipient, contrairement aux habitudes culinaires japonaises où le riz blanc est servi à part, tout comme les autres aliments qui l’accompagnent.

Icon of Tab E

EDAMAME

ces graines de soja vertes sont récoltées avant d’arriver à maturité et sont servies dans leur cosse, en apéritif accompagné d’une bière bien fraîche ! Elles se caractérisent par leur richesse en protéines et en fer tandis que leur goût se rapproche de celui des petits pois.

Icon of Tab F

FARINE POUR KARAAGE

Idéale pour réaliser du poulet frit karaage à la texture croustillante et légèrement granuleuse, tout en conservant la tendreté et le jus à l'intérieur. Elle est composée de farine de blé, de fécule de pomme de terre, de sel et de bicarbonate de soude. Elle peut être aromatisée de gingembre ou d’ail en poudre.

Icon of Tab F

FARINE POUR OKONOMIYAKI

Parfaite pour réaliser les crêpes épaisses et copieuses, appelées okonomiyaki. Elle est composée de farine de blé, de fécule de pomme de terre et d'autres ingrédients qui donnent une texture légère aux préparations.

Icon of Tab F

FARINE POUR TEMPURA

Ce mélange de farine de blé, d'amidon et parfois de bicarbonate de soude, est un ingrédient clé pour préparer des tempuras croustillants et aériens.

Icon of Tab F

FARINE DE RIZ POUR MOCHI

Fabriquée à partir de riz gluant, cette farine est notamment utilisée pour préparer les pâtisseries traditionnelles japonaises telles que les daifuku et les mochis.

Icon of Tab F

FARINE DE SARRASIN

Cette farine sans gluten est traditionnellement utilisée dans la cuisine japonaise pour réaliser les nouilles soba. Son goût distinctif qui rappelle la noisette apporte beaucoup de saveur aux plats. Sa couleur est grise, presque marron.

Icon of Tab F

FÉCULE POUR WARABI MOCHI

C’est un ingrédient essentiel dans la préparation de la pâte à warabi mochi, un dessert fabriqué à partir d'amidon de warabi, qui est un type de fougère. Le résultat est une pâtisserie à la texture gélatineuse, que l’on recouvre traditionnellement de kinako, de poudre de soja grillée, et de kuromitsu, le sirop de sucre brun.

Icon of Tab F

FURIKAKE

Ce condiment se présente sous la forme d’une poudre et est souvent composé d’algues, de graines de sésame et de poisson séché. En japonais, furikake signifie « saupoudrer », car on le saupoudre sur le riz blanc pour apporter du goût.

Icon of Tab G

GENMAICHA

Ce thé a un goût très caractéristique grâce aux notes de riz brun torréfié associé à la fraîcheur du thé vert. Le résultat est un thé gourmand et légèrement sucré, aussi délicieux chaud que froid.

Icon of Tab G

GYOKURO

Ce thé d'ombre très raffiné présente un goût subtil et doux, qui plaira à ceux qui n'apprécient pas l'amertume du thé vert. Il est considéré comme l'un des thés les plus prestigieux au Japon en raison de sa culture et de sa préparation minutieuse à l'abri du soleil.

Icon of Tab H

HARICOT BLANC

Plus grands que les haricots rouges et de forme ovale, on les utilise principalement en pâtisserie pour confectionner la pâte shiroan.

Icon of Tab H

HARICOT ROUGE

Juste après le soja sur le podium des légumineuses préférées des Japonais, le haricot rouge azuki est principalement transformé en pâte anko et utilisé pour confectionner des desserts.

Icon of Tab H

HIJIKI

Algue brune presque noire, le hijiki est riche en fer, calcium et vitamines. Consommée sous forme d’accompagnement, l’algue hijiki apparaît dans de nombreuses préparations culinaires japonaises.

Icon of Tab H

HOJICHA

La torréfaction de ce thé vert lui confère une grande gourmandise et des notes de pain grillé. Sa faible teneur en théine permet de le déguster à tout moment de la journée.

Icon of Tab H

HUILE DE SÉSAME

Utilisée dans de nombreuses recettes, cette huile très parfumée est obtenue à partir de graines de sésame torréfiées. Il existe une version pimentée du nom de rayu, originaire de Chine.

Icon of Tab H

HUILE DE SON DE RIZ

Très riche en antioxydants, fibres et vitamines E, l'huile de son de riz de couleur doré est dotée d’un goût doux et léger ainsi que d’une texture fluide.

Icon of Tab I

ITAME

Plat sauté japonais composé de différents ingrédients qui est généralement accompagné de gingembre en lamelles et assaisonné de sauce soja.

Icon of Tab J

JABARA

S'il lui ressemble, le jabara est plus gros et plus juteux que le citron jaune. Cultivé depuis seulement une trentaine d'années au Japon, on l'utilise pour son jus, ses zestes, ou réduit en poudre pour assaisonner poissons et salades.

Icon of Tab J

JAGABATAA

Originaire de la région de Hokkaido, ce plat consiste en de la pomme de terre farcie au beurre. Son nom vient de la contraction de "Jaga" et "Butter". Principalement consommé comme apéritif, il peut s’accompagner de fromage ou de fruits de mer.

Icon of Tab K

KABOCHA

ce potiron se caractérise par son écorce verte foncée aux stries blanches et à sa chair orange. Son goût est légèrement sucré et rappelle la châtaigne. Sa peau est comestible, contrairement au potiron français. Il se consomme principalement en automne, dans des préparations salées ou sucrées.

Icon of Tab K

KAESHI

sauce composée de mirin, de sauce soja, de sucre et parfois de dashi. Elle est souvent ajoutée au bouillon des nouilles pour apporter profondeur et umami. 

Icon of Tab K

KAKIGORI

Principalement dégustée en été, cette glace râpée s’accompagne d’un sirop qui se décline en une multitude de parfums. Au thé vert, à la fraise, ou au sésame, il y en a pour tous les goûts !

Icon of Tab K

KARAAGE

cette technique de friture japonaise désigne plus fréquemment le poulet frit, un plat bon marché très populaire au Japon. 

Icon of Tab K

KATSUDON

plat traditionnel japonais composé de riz, surmonté de tonkatsu bien croustillant et accompagné d’un mélange d'œufs mi-cuit et d’oignons. Il est souvent consommé par des étudiants le soir avant un examen car le terme katsu en japonais signifie « réussir » ou « gagner ».

Icon of Tab K

KATSUOBUSHI

ces copeaux de bonite séchée (un poisson cousin du thon) s'utilisent dans le bouillon dashi mais également en condiment. Très fins et aériens, ils semblent bouger dans l'assiette et peuvent surprendre la première fois qu'on les voit !

Icon of Tab K

KIMPIRA

Accompagnement typique de la cuisine japonaise servi avec du riz et constitué essentiellement de carottes et de bardane. Elles sont finement découpées en bâtonnets, frites dans de la sauce soja et du sucre puis saupoudrées de graines de sésame blanc.

Icon of Tab K

KOJI

Ferment produit à partir de riz cuit à la vapeur, puis inoculé avec une moisissure qui convertit l'amidon en sucres simples, acides aminés et autres composés bénéfiques. Il est utilisé pour sa saveur umami complexe et subtile et ses fragrances de levain et de châtaigne.

Icon of Tab K

KOMBU

Cette algue se présente sous la forme d’une grande feuille brune et épaisse à la texture légèrement ferme et à la saveur umami délicate, enrichissant les plats avec des notes marines subtilement iodées.

Icon of Tab K

KONJAC

Ce légume racine surnommé « langue du diable » en raison de sa forme particulière est dégusté en pâte ou en vermicelles. En plus d’être riche en fibres et très peu calorique, il s’adapte à de nombreuses recettes.

Icon of Tab K

KUROMITSU

Sirop brun et épais fabriqué à partir de sucre de canne non raffiné et de mélasse. 

Icon of Tab K

KUZUKO

Poudre blanche fine fabriquée à partir des racines de la plante kuzu. Elle peut être utilisée pour lier les sauces, épaissir les soupes et les desserts ainsi que pour donner une texture douce et élastique à certains plats.

Icon of Tab M

MAKI

similaire au sushi, le makizushi se compose de riz vinaigré enroulé d’algue nori et garnie en son centre de différents ingrédients.

Icon of Tab M

MAKISU

Cet ustensile de cuisine japonais, que l’on peut traduire par  « rideau à rouleau », est composé d’une natte de bambous, reliée par une ficelle de coton avec un côté plus brillant et plat destiné à la réalisation des makis. 

Icon of Tab M

MANJU

Cette confiserie en forme de dôme et cuite à la vapeur est très populaire au Japon. Traditionnellement fourrée de purée de haricots rouges, sa pâte est à base d’eau, de sucre, de fécule et de farine de riz, de blé ou de sarrasin.

Icon of Tab M

MATCHA

Au Japon, ce thé vert finement moulu en poudre est traditionnellement utilisé pour la cérémonie du thé. Il est cultivé à l'ombre pour conserver sa fraîcheur et lui permettre de développer une belle couleur verte et une saveur umami intense. Il est apprécié pour sa teneur élevée en antioxydants et en théine stimulant le corps et l’esprit sans pour autant énerver.

Icon of Tab M

MIKAN

C’est un agrume originaire du Japon, aussi appelée la mandarine satsuma. Sans pépins et plus petite qu’une orange, son goût est sucré avec des notes légèrement acides.

Icon of Tab M

MIRIN

utilisé en cuisine, cet alcool de riz gluant sucré apporte beaucoup de douceur aux sauces, plats mijotés, assaisonnements, marinades et procure une jolie brillance aux préparations.

Icon of Tab M

MISO

Originaire de Chine, la pâte miso est obtenue par la fermentation de fèves de soja, de riz ou d'orge avec du koji. Aliment central de la cuisine japonaise, elle est utilisée quotidiennement dans les soupes, sauces et condiments. 

Icon of Tab M

MISO BLANC

Très crémeux et moins salé que la moyenne, le miso blanc est utilisé dans des préparations salées et sucrées. Sa couleur claire provient de sa courte fermentation (2 mois), qui dure parfois seulement deux semaines. 

Icon of Tab M

MISO NOIR

Plus la durée de fermentation d'un miso est longue (autour de 2 ans), plus sa couleur est foncée et son goût intense : c'est le cas du miso noir. Composé uniquement de soja, sa texture est épaisse et sa saveur prononcée.

Icon of Tab M

MISO ROUGE

Deux fois plus salé que le miso blanc, l’aka miso est obtenu à partir d’orge ou de riz. C’est la variété la plus utilisée au Japon. Il est fermenté pendant 5 mois.

Icon of Tab M

MITARASHI DANGO

souvent servies en brochettes, ces boules de riz gluantes cuites à la vapeur sont laquées de sauce sucrée-salée mitarashi

Icon of Tab M

MITSUBA

plante endémique souvent appelée « persil japonais », que l’on consomme cuite ou crue. En comparaison avec le persil que nous avons l’habitude de déguster en France, le mitsuba a un goût moins prononcé et est plus rafraîchissant.

Icon of Tab M

MOCHI

Contrairement à l’usage que l’on en fait en France, le terme mochi ne désigne pas la pâtisserie japonaise de forme ronde et fourrée mais plus généralement la pâte de riz gluant. Sa forme et son mode de cuisson - grillée ou bouillie - diffèrent selon les régions et les traditions.

Icon of Tab M

MOUTARDE KARASHI

De couleur ocre, son goût peut évoquer la moutarde européenne, mais elle est légèrement plus piquante.

Icon of Tab M

MUGICHA

Au Japon, cette infusion d’orge torréfiée est appréciée à tous les âges. L’été, elle remplace l’eau au restaurant où elle est servie fraîche. Ses notes torréfiées rappellent le sirop d’érable.

Icon of Tab M

MUSHIMONO

Ce terme désigne une méthode de cuisson à la vapeur et, par association,  les plats qui en découlent. Ce type de cuisson permet aux aliments de conserver leur propriétés nutritives et notamment de réduire l’apport en graisse.

Icon of Tab N

NABEMONO

pour déguster ces plats traditionnels hivernaux japonais, les convives se réunissent autour d’une grosse marmite remplie de bouillon aromatisé dans lequel ils trempent des aliments pour les cuire et les rendre savoureux.

Icon of Tab N

NATTO

Cette préparation à base de fèves de soja fermentées est très populaire au Japon. Son goût est prononcé et sa texture très gluante. On la dit très bonne pour la santé car elle est riche en protéines et en nutriments.

Icon of Tab N

NEGI

à ne pas confondre avec sa cousine la ciboulette, la ciboule ne forme pas de bulbe et se contente d’un simple renflement à la base de chacune de ses tiges. Elle se rapproche plus de l’oignon et son goût fin et délicat est très utile pour relever des plats en douceur.

Icon of Tab N

NIKUJAGA

ce plat traditionnel japonais s’apparente à un ragoût, constitué de viande, de pommes de terre et d’oignons cuits dans un bouillon de sauce soja, de mirin, de saké et de sucre.

Icon of Tab N

NIMONO

désigne un type de cuisson mijotée dans un bouillon, composé de sauce soja, de saké ou de mirin, de dashi et de sucre.

Icon of Tab N

NISHIKI TAMAGO

dessert traditionnel japonais servi au Nouvel An à base d'œuf bouilli. Les jaunes et les blancs, repésentant respectivement l’or et l’argent, sont séparés puis cuits à la vapeur et sont généralement assembler pour former une spirale ou des carreaux jaunes et blancs, symbole de richesse et de bonne fortune.

Icon of Tab N

NORI

Notamment utilisée pour enrouler les makis, cette algue verte foncée à noire et à la texture croustillante peut se déguster assaisonnée ou en condiment pour agrémenter le riz, sous forme de furikake. Elle est également appréciée en snack, grillée et salée.

Icon of Tab N

NUKAZUKE

Cette technique de conservation permet de faire fermenter des légumes dans du son de riz, du sel et de l’eau. Le goût du nukazuke peut varier de l’acidulé à l’aigre. La texture est croquante et agréable.

Icon of Tab O

OCHAZUKE

ce plat traditionnel japonais consiste à verser du thé vert sur du riz cuit. Il est très populaire auprès des Japonais pour sa simplicité et son faible coût. 

Icon of Tab O

OHITASHI

à consommer froid ou chaud, cet accompagnement est préparé en suivant la méthode hitasu, qui consiste à faire tremper des légumes blanchis, plus généralement des épinards, dans un bouillon assaisonné. Il est servi avec  un filet de sauce soja et de katsuobushi.

Icon of Tab O

OKONOMIYAKI

 similaire à un pancake salé épais, ce plat japonais est originaire de la ville d’Osaka. Sa pâte est composée de farine, d'œufs, de chou et des protéines de votre choix. Pour la touche finale, il suffit d’ajouter de la sauce tonkatsu, de la mayonnaise, des copeaux de bonite séchée et de l’algue aonori. 

Icon of Tab O

OMURICE

résultat de la fusion de plats occidentaux et japonais durant l’ère Meiji, ce plat se compose d’une fine omelette enveloppant du riz sauté, le tout assaisonné de ketchup.

Icon of Tab O

ONIGIRI

cette boule de forme triangulaire est composée de riz et généralement enveloppée d’algue nori et farcie de divers ingrédients : thon à la mayonnaise, umeboshi, algue kombu... C’est un snack sain que l’on peut consommer légèrement grillé ou à température ambiante.

Icon of Tab O

OROSHI

se réfère à l’action de râper divers aliments, plus spécifiquement du daikon, du gingembre et du wasabi. Cette pâte obtenue peut servir d’accompagnement pour de nombreux plats japonais.

Icon of Tab P

PANKO

chapelure japonaise légère et croustillante, utilisée pour la panure. Contrairement aux autres types de chapelure, le panko est fabriqué à partir de pain blanc sans croûte, qui est séché puis broyé en grosses miettes.

Icon of Tab R

RAMEN

ces nouilles de blé originaires de Chine et arrivées au Japon durant l'ère Meiji se dégustent le plus souvent dans un bouillon du même nom. Longues et fines, elles se présentent sous une forme ondulée.

Icon of Tab R

RENKON

considérée comme porte bonheur au Japon, cette racine de lotus est découpée en fines tranches, avant d’être servie comme accompagnement de plats. Elle se caractérise par ses trous distinctifs, sa texture croquante et son goût légèrement sucré.

Icon of Tab R

RIZ BLANC

c’est la variété la plus consommée au Japon. Le riz est poli à 100% et ainsi débarrassé de son enveloppe, le son.

Icon of Tab R

RIZ COMPLET BRUN

plus riche en nutriments que le riz blanc, le riz brun est très nutritif et rassasiant. Il est faible en gluten, riche en fibres et facile à digérer.

Icon of Tab R

RIZ COMPLET NOIR

ce riz vire souvent au violet foncé après cuisson. Sa consistance est ferme et son goût rappelle celui de la noisette.

Icon of Tab R

RIZ COMPLET ROUGE

cette variété de riz à grains longs possède de grandes qualités nutritives et permettrait même de faire baisser le taux de cholestérol. On déguste souvent le riz rouge associé à du blanc, mais il est aussi délicieux seul.

Icon of Tab S

SAKÉ

issu de la fermentation du riz, cet alcool est emblématique du Japon (le même terme est utilisé pour désigner les boissons alcoolisées en général). Son degré d’alcool varie de 14 à 17° et peut se déguster frais, à température ambiante ou bien chaud. Kanpai !

Icon of Tab S

SAKÉ DE CUISINE

à ne pas confondre avec la boisson alcoolisée ! C’est un ingrédient essentiel de la cuisine japonaise. Souvent associé au mirin dans les recettes, il réhausse les saveurs des sauces, plats mijotés, assaisonnements et marinades.

Icon of Tab S

SANDO

Sandwich japonais à base de shokupan, un pain plus moelleux que le pain de mie, traditionnellement composé de porc pané, de crudités et de sauce tonkatsu. Il existe aussi une version sucrée, le fruit sando, fourré de crème chantilly et de fruits frais.

Icon of Tab S

SASHIMI

ces fines tranches de poisson et de crustacés crus se dégustent très simplement avec de la sauce soja. Le sashimi représente tout un art au Japon, dont la préparation est très minutieuse et esthétique.

Icon of Tab S

SAUCE PONZU

on l'obtient en faisant mijoter du mirin, du vinaigre de riz, des flocons de katsuobushi et de l'algue kombu. On y ajoute le jus d'un ou de plusieurs agrumes, comme du yuzu, du sudachi ou du citron.

Icon of Tab S

SAUCE SOJA

Présente dans tous les placards japonais, la sauce soja - shoyu - est composée de graines de soja, de blé, d'eau et de sel. Son goût salé permet notamment d’apporter la saveur umami aux préparations. 

Icon of Tab S

SENBEI

Ces galettes de riz sont très populaires au Japon et font de merveilleux snacks ! On les trouve grillées, frites, salées ou sucrées. 

Icon of Tab S

SENCHA

Frais et tonifiant, ce thé vert est idéal pour bien démarrer la journée. Il est riche en antioxydants et a un goût végétal. Il est souvent utilisé pour les cérémonies de mariage au Japon, où les invités reçoivent des sachets de sencha en signe de gratitude.

Icon of Tab S

SENGIRI KYABETSU

Le chou est l’un des autres ingrédients phare de la cuisine japonaise ! Découpé en fines tranches, son goût frais et sa texture croquante sont des atouts de taille pour se mêler à une large variété de plats.

Icon of Tab S

SÉSAME

Plante oléagineuse cultivée pour ses graines dont raffolent les Japonais. Entier, grillé, pilé, sous forme de pâte ou d’huile, il est apprécié sous toutes ses formes.

Icon of Tab S

SHICHIMI

Ce mélange de sept épices (que l'on peut traduire par « sept goûts ») est généralement composé de piment rouge (ichimi), de sésame doré, de poivre sansho, de shiso, d’algue nori, d’écorce d'agrume, de gingembre et des graines de pavot. Légèrement relevé et très parfumé, il est utilisé pour réhausser une soupe, un plat de nouilles, un bol de riz cuit…

Icon of Tab S

SHISO

Utilisée comme condiment, cette plante aromatique est connue pour ses propriétés antibactériennes et antiseptiques. Sa fraîcheur et sa saveur sont très appréciées dans la cuisine japonaise et évoquent la menthe, l’anis et le clou de girofle.

Icon of Tab S

SOBA

Ces fines nouilles de sarrasin de couleur grise se consomment très simplement : chaudes ou froides, puis trempées dans de la sauce tsuyu. Elles sont pour la plupart sans gluten mais sont parfois mélangées à de la farine de blé.

Icon of Tab S

SOBACHA

Cette infusion de sarrasin torréfié se déguste aussi bien chaude que froide. Son goût délicat de noisette presque sucré est très agréable. 

Icon of Tab S

SOJA

C’est la fève la plus populaire du Japon. Elle se déguste sous forme de poudre de fèves torréfiées (kinako) dans les préparations sucrées, fermentée quand elle est transformée en natto ou en tofu, et en sauce un peu partout dans la cuisine japonaise.

Icon of Tab S

SOMEN

Ces nouilles de blé fines, longues et blanches, se dégustent surtout l'été en salade. Peu connues en dehors du Japon, elles sont très rapides et faciles à préparer. 

Icon of Tab S

SUCRE D’OKINAWA

Originaire de l’archipel d'Okinawa, il est considéré comme étant l'un des sucres les plus naturels et les plus purs du monde. Il présente des notes de caramel, de réglisse et de noisette.

Icon of Tab S

SUDACHI

Semblable à un petit citron vert acide, le sudachi est très rafraîchissant, très juteux et il relève en douceur les préparations salées et sucrées.

Icon of Tab S

SUNOMONO

Ce terme désigne les salades de légumes crus tranchés finement puis marinés dans du vinaigre qui accompagnent traditionnellement le plat principal. C’est également une salade de concombre et de wakamé mariné avec du sésame. 

Icon of Tab S

SURIBACHI

Mortier en céramique rainuré japonais servant à broyer des ingrédients à l’aide du surikogi, le pilon.

Icon of Tab S

SUSHI

Plat traditionnel japonais composé de riz vinaigré et surmonté de neta, désignant habituellement du poisson cru et des fruits de mer.

Icon of Tab T

TAKANA

Aussi connu sous le nom aso takana, ce légume feuille japonais fait partie de la famille de la moutarde brune. Ses graines sont marinées dans du vinaigre de vin ainsi que du sel et libèrent un goût piquant lorsqu’elles sont croquées, avec des notes légèrement amères.

Icon of Tab T

TAKOYAKI

Ce plat à base de pieuvre grillé sous forme de boulette est très populaire dans les rues japonaises.  D’apparence rondes et dorées, elles sont croustillantes à l'extérieur et tendres à l'intérieur et s’accompagnent généralement de sauce takoyaki, de mayonnaise et de copeaux de bonite séchée et aonori.

Icon of Tab T

TAMAGO

les œufs font partie intégrante de la cuisine japonaise et se transforment constamment pour prodiguer différentes saveurs et textures en bouche. On retrouve par exemple les ajitsuke tamago, les tamagoyaki, ou encore les omurice.

Icon of Tab T

TEMPURA

friture d’origine portugaise importée au Japon pendant l’ère Edo. Ce plat désigne des beignets croustillants composés d’un assortiment de fruits de mer, de légumes ou de viande puis enveloppés dans une pâte liquide à base de farine, d'œuf et d’eau.

Icon of Tab T

TERIYAKI

désigne les plats cuisinés dans unesauce du même nom à base de soja, de mirin, de saké et de sucre. Toutefois, elle est davantage utilisée comme glaçage pour de la viande ou du poisson et leur donnent un aspect brillant et appétissant !

Icon of Tab T

TOFU

pâte blanche, souple et peu odorante obtenue en faisant cailler du lait de soja. Il existe différentes variétés, dont le momen tofu, ferme, et le kinu tofu, plus crémeux. On peut le savourer de différentes façons : mariné, frit, grillé avec du sésame…

Icon of Tab T

TONKATSU

Ce plat traditionnel japonais se compose de porc pané avec de la chapelure panko, servi avec une sauce du même nom, accompagné de riz ou de chou émincé. 

Icon of Tab T

TSUKEMONO

Surnommé pickles japonais, ces légumes marinés à la saveur aigre-douce et à la texture croquante sont riches en nutriments et en probiotiques. Ils sont servis en accompagnement avec du riz et apportent de la fraîcheur.

Icon of Tab T

TSUYU

Base de bouillon composée de dashi, de sauce soja, de sucre et de mirin, présente dans de nombreuses préparations culinaires japonaises. Elle est aussi appelée mentsuyu, lorsqu'elle est utilisée pour les nouilles.

Icon of Tab U

UDON

très populaires au Japon, ces nouilles blanches et épaisses à la texture collante et élastique sont fabriquées à partir de farine de blé et d’eau salée.

Icon of Tab U

UMEBOSHI

ces prunes de couleur brune orangée voire rouge se distinguent des autres variétés par leur goût trés acide et salé. Sous leur forme marinée, on leur prête divers bienfaits : elles faciliteraient la digestion, aideraient à lutter contre la fatigue et élimineraient les toxines présentes dans l’organisme.

Icon of Tab U

UMESHU

boisson alcoolisée vieillie pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, à base de prune ume, de sucre et d’alcool neutre. On la boit en digestif mais également en cocktail pour apporter une touche fruitée, sucrée et légèrement acide.

Icon of Tab V

VINAIGRE DE MARC DE SAKÉ

d’aspect clair et doré, son goût est doux et acide, avec des notes subtiles de riz et de saké.

Icon of Tab V

VINAIGRE DE RIZ

très doux, ce vinaigre appelé kome su est plus sucré que les vinaigres traditionnels et s’obtient par la fermentation du riz.

Icon of Tab V

VINAIGRE NOIR DE RIZ

fabriqué à partir de riz brun ou noir, son goût est plus pronconcé que celui du vinaigre de riz blanc. Il est généralement utilisé pour réhausser les plats avec ses saveurs légèrement acides et sucrées.

Icon of Tab W

WAGASHI

ces pâtisseries traditionnelles japonaises (« wa » signifie Japon et « gashi » signifie gâteau) sont très raffinées et changent avec les saisons. Les ingrédients principaux qui les composent sont les pâtes anko et shiro-an.

Icon of Tab W

WAKAMÉ

cette algue verte et feuillue est une excellente source de fibres et de protéines. Sa texture tendre et croquante est très appréciée dans les soupes et les salades.

Icon of Tab W

WASABI

cette plante racine se râpe pour obtenir une pâte verte au goût intense qui pique le nez comme de la moutarde.

Icon of Tab W

WHISKY

avec seulement un siècle d’histoire, le whisky japonais est réputé pour sa finesse et son goût fruité qui  se différencie du whisky écossais aux arômes maltés riches et complexes.

Icon of Tab Y

YAKI

terme japonais qui indique que le plat est grillé, comme par exemple avec les yakisoba, les yakitoris ou encore le yakizakana, qui désigne du poisson grillé.

Icon of Tab Y

YUZU

issu d'un croisement entre le citron et la mandarine, la fraîcheur et l'acidité subtile du yuzu en font le compagnon idéal de nombreuses préparations.

Icon of Tab Y

YUZU KOSHO

cette pâte se compose de yuzu vert finement haché et de piment et se déguste comme de la moutarde . Ses saveurs puissantes viendront relever vos plats, tout en apportant une note de fraîcheur très agréable.

Icon of Tab Z

ZARU SOBA

désigne un tamis en bambou sur lequel sont traditionnellement servies des nouilles au sarrasin froides et trempées dans de la sauce tsuyu. C’est un plat japonais très apprécié pendant l’été !

Icon of Tab Z

ZOSUI

soupe traditionnelle composée de riz, d'œufs et de légumes frais, le tout réuni dans un bouillon assaisonné de sauce soja ou de miso. Il est possible de varier les protéines ou de remplacer le riz par des nouilles. 

Search