LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€* ·

ÉPICERIE JAPONAISE EN LIGNE & AU 40 RUE DU LOUVRE PARIS ·

-10% SUR VOTRE COMMANDE* ·

01 84 74 35 30 ·

LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€* ·

ÉPICERIE JAPONAISE & LIGNE ET AU 40 RUE DU LOUVRE PARIS ·

-10% SUR VOTRE COMMANDE* ·

01 84 74 35 30 ·

LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€* ·

ÉPICERIE JAPONAISE EN LIGNE & AU 40 RUE DU LOUVRE PARIS ·

-10% SUR VOTRE COMMANDE* ·

01 84 74 35 30 ·

LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€* ·

ÉPICERIE JAPONAISE & LIGNE ET AU 40 RUE DU LOUVRE PARIS ·

-10% SUR VOTRE COMMANDE* ·

01 84 74 35 30 ·

THÉ & INFUSION

Le Japon bénéficie de conditions géographiques et climatiques idéales pour cultiver du thé et des infusions de grande qualité. On leur prête de nombreux bienfaits pour la santé : riches en antioxydants, en vitamines, ils sont considérés comme des boissons revigorantes, favorisant la relaxation et la concentration. Découvrez en livraison notre sélection de thés et infusions japonais pour vous accompagner tout au long de la journée !

FAQ

La culture du thé au Japon a une histoire riche et ancienne qui remonte à plus de 1 000 ans. Ce sont à l'origine des moines bouddhistes qui ont étudié en Chine et rapporté des connaissances sur la culture du thé. Les premières graines de thé ont été plantées dans des temples bouddhistes et des monastères. À ses débuts au Japon, le thé était principalement utilisé à des fins religieuses. Il était consommé par les moines bouddhistes pour favoriser la méditation et la clarté mentale. La cérémonie du thé, connue sous le nom de "chanoyu" ou "sadō", a également commencé à se développer dans les temples bouddhistes. Au fil du temps, le thé est devenu de plus en plus populaire parmi les aristocrates et la classe guerrière (les samouraïs) japonaise. La consommation de thé s'est étendue au-delà des cercles religieux pour devenir une pratique courante dans la société japonaise. La cérémonie du thé, telle que nous la connaissons aujourd'hui, a été développée au Japon au cours de la période médiévale, notamment par des maîtres du thé tels que Sen no Rikyū. Cette cérémonie a mis en avant la préparation, la dégustation et l'appréciation du thé dans un cadre rituel et esthétique. Le Japon est ensuite devenu célèbre pour sa production de thé vert de haute qualité. Le développement de la méthode d'emballage du thé en feuilles dans des boîtes métalliques au XIXe siècle a permis de préserver la fraîcheur du thé et a contribué à sa popularité continue. La préparation du thé vert est devenue une tradition profondément enracinée qui a mené à la culture de différents types de thé :

Matcha : ce thé vert en poudre finement moulu est produit à partir de feuilles de thé spécialement cultivées à l'ombre. Au Japon, il est utilisé dans la cérémonie du thé et est apprécié pour sa saveur riche, umami et très légèrement amère. Le matcha est également utilisé dans la pâtisserie et les boissons à base de thé. Il est recommandé de le conserver au frais pour ne pas perdre ses arômes.

Sencha : c'est le thé vert le plus couramment consommé au Japon. Il est fabriqué à partir de jeunes feuilles de thé qui sont cuites à la vapeur puis roulées et séchées. Il présente des saveurs rafraîchissantes, végétales et légèrement sucrées. Il est souvent consommé chaud, mais peut également être servi froid.

Gyokuro : ce thé vert de haute qualité est cultivé à l'ombre avant la récolte pour développer une saveur douce et umami. Il a une teneur en caféine plus élevée que les autres thés verts et est apprécié pour sa douceur et son arôme subtil. Le gyokuro est généralement consommé chaud.

Hojicha : ce thé vert grillé a la note grillé a une saveur douce, torréfiée, qui rappelle le caramel. Il est fabriqué à partir de feuilles de thé vert torréfiées à haute température. Le hojicha a une teneur en caféine plus faible que les autres thés verts et est souvent apprécié comme thé de détente en soirée.

Genmaicha : c'est un mélange de thé vert et de grains de riz grillés. Il a une saveur unique et légèrement toastée. Il est apprécié pour son parfum agréable et sa faible teneur en caféine. Il est souvent consommé pendant les repas ou comme thé de tous les jours.

Kukicha : également connu sous le nom de « thé de brindilles », il est fabriqué à partir de tiges et de branches de thé. Il a une saveur douce et légèrement sucrée. Le kukicha a une teneur en caféine plus faible que les autres thés verts et est apprécié pour sa digestibilité et ses bienfaits pour la santé.

Bancha : Le Bancha est récolté plus tard dans la saison, généralement après la récolte du Sencha. Cela signifie que les feuilles de thé sont plus grandes et plus matures au moment de la récolte. Il est considéré comme un thé de tous les jours car à faible prix, et en disponibilité abondante.

La principale différence entre le thé vert et le thé noir réside dans leur processus de production, qui influe sur leur couleur, leur saveur, leur teneur en caféine et leurs bienfaits pour la santé. Voici un aperçu des distinctions entre les deux :

Oxydation :

Thé Vert : Le thé vert est peu oxydé. Après la récolte, les feuilles de thé vert sont généralement chauffées rapidement pour arrêter l'oxydation, ce qui maintient leur couleur verte naturelle.
Thé Noir : Il subit une oxydation complète. Les feuilles de thé sont exposées à l'air pendant une période spécifique, ce qui les fait passer du vert au noir. C'est ce processus d'oxydation qui lui donne sa couleur sombre et son parfum caractéristique.

Saveur et Arôme :

Thé Vert : Il a une saveur généralement plus légère, fraîche et herbacée. Il peut avoir des notes végétales, florales ou d'herbes fraîches, et sa saveur peut varier en fonction de la variété et de la provenance.
Thé Noir : Il a une saveur plus robuste et complexe. Il est souvent décrit comme ayant des notes maltées, boisées, de caramel ou de fruits secs. Il a généralement une saveur plus corsée que le thé vert.

Teneur en Caféine :

Thé Vert : Il a une teneur en caféine plus faible que le thé noir en raison de son processus de production. Cependant, la quantité de caféine peut varier en fonction de la variété et du temps d'infusion.
Thé Noir : Il contient généralement plus de caféine que le thé vert. Cependant, il en contient moins que le café.

Bienfaits pour la Santé :

Thé Vert : Il est souvent associé à de nombreux bienfaits pour la santé en raison de sa richesse en antioxydants, notamment les catéchines. Il peut contribuer à la santé cardiaque, à la gestion du poids et à la prévention de certaines maladies.
Thé Noir : Il contient également des antioxydants bénéfiques pour la santé, mais à des niveaux légèrement inférieurs à ceux du thé vert. Il peut également avoir des avantages pour la santé, notamment la santé cardiovasculaire.

Préparation :

Thé Vert : Il est généralement infusé à des températures plus basses (70-85°C) et pour des durées plus courtes. Attention à l'amertume, souvent issue d'une surinfusion.
Thé Noir : Il est généralement infusé à des températures plus élevées (90-95°C) et pour des durées plus longues. Il est plus tolérant aux temps d'infusion prolongés.

Le choix entre le thé vert et le thé noir dépend en premier lieu des préférences personnelles en matière de saveur, d'arôme et de caféine, ainsi que des bienfaits pour la santé recherchés. Les deux types de thé ont leurs propres charmes et peuvent être appréciés dans le cadre d'un mode de vie sain.

Pour conserver le thé vert de manière optimale, il est important de prendre en compte certains facteurs qui peuvent altérer sa fraîcheur et ses arômes. Voici quelques conseils pour bien conserver le thé vert :

Évitez la chaleur : le thé vert est sensible à la chaleur, qui peut accélérer son processus d'oxydation et altérer ses saveurs. Il est recommandé de conserver le thé vert dans un endroit frais, à l'abri de la lumière directe du soleil et de toute source de chaleur.

Préservez-le de l'humidité : l'humidité peut provoquer une détérioration du thé vert en favorisant la croissance de moisissures ou en altérant ses arômes. Il est ainsi préférable de conserver le thé vert dans un contenant hermétique.

Évitez les odeurs fortes : le thé vert a tendance à absorber facilement les odeurs environnantes, il est donc conseillé de le conserver loin de produits tels que les épices, les produits de nettoyage ou les produits parfumés.

Stockez-le à l'abri de l'air libre : l'exposition peut oxyder le thé vert et altérer ses saveurs.

En suivant ces conseils de conservation, vous pourrez maintenir la fraîcheur, les arômes et les bienfaits du thé vert pendant une période plus longue. S'il s'agit d'un grand cru, il faudra néanmoins garder en tête qu'il sera plus fragile et se conservera moins longtemps.

En dehors du thé, le Japon propose également une variété d'autres infusions et boissons à base d'herbes, de plantes et d'ingrédients naturels ou bio. Voici quelques-unes des infusions japonaises populaires, également appelées "tisanes" ou "herbals" :

Yomogi Tea : Cette infusion est préparée à partir de l'armoise japonaise, également connue sous le nom de yomogi. Elle est appréciée pour ses propriétés apaisantes et son goût herbacé.

Shiso Tea : Le shiso est une herbe aromatique utilisée dans la cuisine japonaise. Le shiso tea est une infusion légèrement mentholée qui peut être consommée chaude ou froide.

Sobacha : Le sobacha est une infusion de graines de sarrasin grillées. Elle a une saveur de noisette et est souvent servie comme boisson chaude ou froide.

Citronnelle (Yuzu Kobu) : L'infusion de citronnelle est parfumée avec des feuilles de citronnelle, créant une boisson légère et rafraîchissante.

Kuro Mugi Tea : Cette infusion est préparée à partir de l'orge japonais. Elle a une saveur robuste et est parfois servie avec un peu de miel.

Umeboshi Tea : L'umeboshi est une prune japonaise salée et acide. L'infusion à base d'umeboshi est réputée pour ses propriétés alcalines et son goût unique.

Infusion de Camomille (Camomile Tea) : La camomille est bien connue pour ses propriétés apaisantes. Elle est couramment consommée pour favoriser la détente et le sommeil.

Infusion de Racine de Bardane (Gobo Tea) : La racine de bardane est utilisée pour préparer une infusion qui peut avoir des propriétés détoxifiantes et bénéfiques pour la peau.

Infusion de Sauge (Sage Tea) : L'infusion de sauge est appréciée pour son goût herbacé et ses potentielles propriétés bénéfiques pour la santé.

Ces infusions et tisanes sont souvent consommées pour leurs propriétés médicinales, leurs arômes uniques et leur capacité à apporter du réconfort.

La principale différence entre le thé et les infusions réside dans les ingrédients de base utilisés pour les préparer.

Thé : Le thé est issu des feuilles de la plante Camellia sinensis. Il existe plusieurs variétés de thé, notamment le thé vert, le thé noir, le thé blanc, le thé oolong et d'autres. Les différences entre ces variétés proviennent du niveau de fermentation et du traitement des feuilles. Les thés sont généralement associés à la caféine et contiennent des composés spécifiques tels que les catéchines (dans le thé vert) et les théaflavines (dans le thé noir).

Infusions : Les infusions, en revanche, sont préparées à partir d'une variété d'ingrédients autres que les feuilles de thé Camellia sinensis. Les infusions peuvent être élaborées à partir d'herbes, d'épices, de fleurs, de fruits, de racines, de graines et d'autres plantes. Elles sont souvent appelées "tisanes" ou "herbals" et sont naturellement sans caféine, bien que certaines puissent avoir des propriétés stimulantes en fonction de leurs ingrédients.

En résumé, la différence fondamentale réside en premier lieu dans la source des ingrédients. Le thé est issu de la plante de thé Camellia sinensis, tandis que les infusions sont élaborées à partir d'autres plantes et ingrédients. Les deux peuvent offrir une variété de saveurs, d'arômes, de label et de bienfaits pour la santé, mais leur composition de base les distingue.

Les Japonais sont de grands amateurs de thé depuis des siècles. Ils boivent une grande variété de thés, mais le thé vert est de loin le plus populaire et le plus emblématique au Japon. Voici les types de thé que les Japonais consomment couramment :

Sencha : Le sencha est le thé vert le plus consommé au Japon. Il est fabriqué à partir de feuilles de thé vert fraîches et non fermentées, ce qui lui donne une saveur fraîche et herbacée.

Matcha : Le matcha est une poudre de thé vert moulue utilisée dans la cérémonie du thé japonaise. Il a une saveur riche et intense et est également utilisé dans de nombreux desserts japonais.

Gyokuro : Le gyokuro est considéré comme l'un des thés de la plus haute qualité. Il est ombragé avant la récolte pour développer ses saveurs complexes et sa douceur.

Genmaicha : Le genmaicha est un thé vert mélangé avec des grains de riz soufflés. Il a une saveur légèrement grillée et est souvent aromatisé avec du matcha.

Hojicha : Le hojicha est un thé vert grillé au goût doux et torréfié. Il est apprécié pour son arôme de noisette et sa faible teneur en caféine.

Bancha : Le bancha est un thé vert japonais ordinaire, généralement fabriqué à partir de feuilles de thé plus âgées. Il a une saveur plus robuste et moins de caféine que le sencha.

Kukicha : Le kukicha est préparé à partir des tiges et des tiges du thé vert, ce qui lui donne une saveur douce et légèrement crémeuse.

En plus de ces thés, les Japonais consomment également d'autres types de thé, notamment le thé noir, le thé blanc et le thé oolong. Cependant, le thé vert demeure le favori incontesté en raison de ses nombreuses variétés et de ses propriétés bénéfiques pour la santé. Il est souvent servi chaud ou froid, en fonction de la saison et de la préférence personnelle.

Le "meilleur" thé japonais dépend largement des préférences personnelles en matière de goût et de ce que l'on recherche dans une tasse de thé. Chaque type de thé japonais a ses caractéristiques distinctes, et ce qui est considéré comme le meilleur peut varier d'une personne à l'autre. Les prix peuvent varier. Cependant, voici quelques-uns des thés japonais les plus appréciés, chacun avec ses propres qualités :

Gyokuro : Le gyokuro est souvent considéré comme l'un des meilleurs thés japonais en raison de sa qualité supérieure. Il est ombragé avant la récolte, ce qui lui confère une saveur douce, umami et des notes marines.

Matcha : Le matcha est très apprécié pour sa saveur riche et sa polyvalence. Il est utilisé dans la cérémonie du thé japonaise et dans de nombreuses préparations culinaires.

Sencha de Première Récolte : Le sencha de première récolte est connu pour son goût frais, végétal et légèrement sucré. Il est largement consommé au Japon.

Hojicha : Le hojicha, avec sa saveur torréfiée de noisette, est un choix populaire pour ceux qui préfèrent des thés verts grillés.

Genmaicha : Le genmaicha combine le thé vert avec des grains de riz soufflés, offrant une saveur légèrement grillée et un caractère unique.

Kukicha : Le kukicha, fabriqué à partir des tiges du thé, a une saveur douce et crémeuse qui le rend accessible et agréable pour de nombreuses personnes.

Le meilleur thé japonais dépendra en premier lieu de vos préférences en matière de goût. Si vous aimez les saveurs umami et marines, le gyokuro peut être votre choix. Si vous préférez un goût végétal plus frais, le sencha de première récolte peut être idéal. Le matcha est polyvalent et peut être utilisé de nombreuses manières. Explorez différentes variétés pour découvrir celui qui correspond le mieux à votre palais, comme pour le vin ou pour le saké ! Profitez de la livraison offerte dès 50€ pour tous les déguster !

La préparation du thé à la japonaise, en particulier du thé vert, suit des étapes spécifiques qui mettent en valeur les saveurs délicates de la boisson.

Chauffez l'eau : Elle doit être chauffée à la bonne température en fonction du type de thé que vous préparez. Par exemple, pour le sencha, chauffez à environ 70°C. Pour le gyokuro, elle doit être plus fraîche, à environ 50-60°C. L'eau au Japon est très pure, peu calcaire et peu minérale, ce qui fait une infusion magnifique, tentez de reproduire ce même contexte en veillant à en choisir une peu minéralisée, avec un faible résidu sec.

Préparez les feuilles de thé : Mesurez la quantité appropriée de feuilles de thé dans la théière. La quantité peut varier en fonction de la taille de votre théière et de votre préférence personnelle. En général, on recommande environ 1g de thé pour 10cl, mais une cuillère à café de feuilles de thé pour une tasse est un bon point de départ.

Rincez les feuilles de thé (facultatif) : Pour certains thés japonais, comme le sencha, il est courant de rincer rapidement les feuilles de thé avec de l'eau chaude pour éliminer les impuretés et ouvrir les feuilles. Immergez les feuilles et égouttez immédiatement.

Infusion : Laissez les feuilles de thé infuser pendant la durée recommandée, qui varie en fonction du type de thé. En général, cela peut aller de 1 à 3 minutes pour le sencha, mais suivez les instructions spécifiques pour le thé que vous préparez.

Servez le thé : Une fois l'infusion terminée, versez le thé, avec ou sans théière, dans des tasses, des yunomi ou des bols. Veillez à verser uniformément pour que chaque portion ait un goût équilibré.

Dégustez : Profitez de votre thé à la japonaise. Vous pouvez également accompagner votre thé de petits en-cas japonais tels que des wagashi (pâtisseries japonaises) pour une expérience authentique.

Pour le matcha, la préparation est un peu différente. Vous mélangez la poudre de matcha avec de l'eau chaude à l'aide d'un fouet en bambou (chasen) jusqu'à ce qu'elle soit bien dissoute, créant ainsi une boisson mousseuse.

La préparation du thé à la japonaise demande de la pratique pour maîtriser les subtilités, mais une fois que vous avez compris les bases, vous pouvez personnaliser votre expérience de dégustation en ajustant la température, le temps d'infusion et la quantité de feuilles de thé selon vos préférences.

La cuisine avec du thé, également connue sous le nom de "cuisine au thé", est une pratique culinaire créative qui peut ajouter des saveurs uniques et des arômes subtils à vos plats. Voici quelques idées sur la façon de cuisiner avec du thé :

Infusion de Thé : L'une des méthodes les plus simples consiste à infuser du thé dans un liquide pour aromatiser vos recettes. Vous pouvez infuser du thé dans de l'eau chaude ou dans d'autres liquides comme du lait, du bouillon ou de l'huile. Par exemple, le thé vert peut être infusé dans de l'eau chaude pour cuire du riz ou des pâtes, ajoutant ainsi une subtile saveur herbacée.

Marinades : Les thés peuvent être utilisés pour créer des marinades aromatisées pour la viande, le poisson ou les légumes. Mélangez du thé fort avec d'autres ingrédients tels que de la sauce soja, du saké, du miel, de l'ail et du gingembre pour créer une marinade savoureuse.

Sauce : Le thé peut être incorporé dans des sauces pour donner une touche spéciale à vos plats et une note d'umami. Par exemple, le matcha peut être utilisé pour préparer une sauce au beurre ou une vinaigrette pour une salade.

Pâtisseries et Desserts : Le thé peut être intégré à des desserts tels que des biscuits, des gâteaux, des glaces et des crèmes. Le matcha est particulièrement populaire dans les pâtisseries japonaises, qu'il soit utilisé en poudre pour parfaire la présentation ou directement dans la préparation.

Assaisonnement : Le thé moulu comme le matcha ou le thé hojicha peut être utilisé comme un assaisonnement sec pour saupoudrer sur des plats tels que des salades, des soupes ou du poisson grillé.

Thé Fumé : Les feuilles de thé peuvent être utilisées pour fumer des aliments, ajoutant ainsi une saveur de thé fumé délicate à la viande, au poisson ou aux légumes.

Boissons : En plus de la cuisine, vous pouvez préparer des boissons chaudes ou froides à base de thé. Les thés glacés aromatisés sont particulièrement rafraîchissants. Vous pouvez également faire des cocktails, à base de saké ou autre alcool japonais.

Glaçons au Thé : Préparez des glaçons en utilisant du thé pour ajouter de la saveur à vos boissons sans diluer leur goût.

Potage au Thé : Utilisez du thé comme base pour préparer des soupes légères et parfumées. Le miso peut également être incorporé pour une note d'umami.

Cuisson à la Vapeur : Utilisez des feuilles de thé, comme le thé au jasmin, pour envelopper les aliments à cuire à la vapeur. Les feuilles de thé libéreront leur arôme pendant la cuisson.

Lorsque vous cuisinez avec du thé, assurez-vous de choisir un thé dont la saveur se marie bien avec les ingrédients que vous utilisez. Soyez créatif et expérimentez avec différentes variétés de thé pour découvrir de nouvelles saveurs dans vos plats. Le thé peut ajouter une dimension unique à vos recettes et élever votre cuisine à un tout autre niveau. En terme de rapport qualité-prix, vous pouvez opter pour des thés de consommation courante, mais tout de même de bonne qualité !

La cérémonie du thé, connue sous le nom de "chanoyu" en japonais ou "chado" (la voie du thé), est une tradition japonaise ancienne et hautement ritualisée qui célèbre la préparation et la dégustation du thé matcha. Voici une description générale de la manière dont se déroule une cérémonie du thé au Japon :

Préparation et Préparation de l'Espace : La cérémonie du thé a lieu dans une pièce spéciale appelée "chashitsu". Avant l'arrivée des invités, l'hôte prépare soigneusement l'espace en s'assurant que tout est propre et en ordre. Les ustensiles de thé, les bols, les nattes en tatami et les objets d'art sont disposés de manière appropriée.

Invités et Salutations : Les invités sont invités à entrer dans la salle de thé et à se prosterner devant une alcôve spéciale où un objet d'art est exposé. Ils se saluent mutuellement et expriment leur appréciation pour la beauté de l'objet.

Cérémonial du Feu : Avant la préparation du thé, l'hôte effectue souvent une cérémonie du feu appelée "kaiseki" pour chauffer l'eau et montrer son respect envers les invités.

Préparation du Matcha : L'hôte prépare le matcha en utilisant un ensemble d'ustensiles spéciaux, y compris un moulin à thé en bambou (chashaku), un fouet en bambou (chasen) et un bol à thé en céramique (chawan). Le matcha est mesuré avec soin, puis mélangé avec de l'eau chaude en utilisant le fouet pour créer une mousse onctueuse.

Service du Thé : L'hôte sert ensuite le matcha aux invités un par un, en utilisant des gestes précis et gracieux. Les invités reçoivent le bol à thé avec leurs deux mains, en exprimant leur gratitude. Ils boivent le matcha en quelques gorgées, tournent le bol pour éviter de boire à la couture, puis essuient le bord du bol avant de le rendre à l'hôte.

Deuxième Service : Une deuxième tournée de matcha peut être servie, suivie de discussions sur l'art, la culture et la philosophie.

Clôture de la Cérémonie : L'hôte nettoie soigneusement les ustensiles et démonte l'espace. Les invités expriment leur gratitude pour la cérémonie envers l'hôte.

La cérémonie du thé est caractérisée par sa simplicité, sa beauté et son attention méticuleuse aux détails. Elle met en avant des valeurs telles que la modestie, la grâce, la simplicité et la gratitude. Elle offre également une expérience à travers l'appréciation des objets d'art et de la simplicité de la cérémonie elle-même.

Le Japon est célèbre pour sa production de thé de haute qualité, et il existe plusieurs régions productrices de thé à travers le pays. Voici quelques-unes des régions les plus importantes et leurs caractéristiques :

Shizuoka : Située dans la région de Chubu, Shizuoka est la plus grande région productrice de thé au Japon. Elle est réputée pour ses thés verts de qualité, notamment le Sencha et le Gyokuro. Les conditions climatiques et géographiques favorables en font une région idéale pour l'agriculture et le thé.

Kyoto : Kyoto est l'une des régions les plus emblématiques pour la production de thé au Japon. Elle est connue pour son thé vert de haute qualité, y compris le Uji-cha, un thé cultivé dans la ville d'Uji. Le matcha, une poudre de thé verte utilisée lors de la cérémonie du thé, provient également de Kyoto.

Kagoshima : Située à l'extrémité sud de l'île de Kyushu, Kagoshima est une région productrice de thé en plein essor. Elle est réputée pour ses thés biologiques, notamment le Satsuma-cha, ainsi que pour sa production de thés noirs.

Mie : La préfecture de Mie, située dans la région de Kansai, produit une variété de thés verts de haute qualité, notamment le Ise-cha. La région est également célèbre pour son thé cérémonial.

Hiroshima : La préfecture d'Hiroshima est réputée pour son thé vert de qualité supérieure, notamment le Miyajima-cha, qui est cultivé sur l'île de Miyajima.

Kumamoto : Située sur l'île de Kyushu, Kumamoto est une région montagneuse propice à la culture du thé. Elle produit une variété de thés, dont le Tamaryokucha, qui se caractérise par ses feuilles en forme de boucle.

Miyazaki : La préfecture de Miyazaki, également située à Kyushu, est connue pour ses thés verts tels que le Nichigetsu-cha et le Aoshima-cha. Les températures douces et les sols fertiles de la région sont propices à la culture du thé.

Nara : Nara, une autre préfecture de la région de Kansai, produit des thés de qualité, dont le Nara-cha. La préfecture est également célèbre pour son histoire liée à la culture du thé.

Ces régions productrices de thé au Japon sont célèbres pour leurs variétés de thé uniques, leur jardin et leur agriculture, leur label, leur méthode et leur contribution. Les amateurs de thé peuvent explorer les différentes saveurs et arômes offerts par chaque région.

THÉ & INFUSION

Search